RENCONTRE AU BORD DU CHEMIN

Proposition pour l’appel à projet “La Forêt Monumentale”. Rouen.

 

Ils étaient là, figés, attachés au temps par des lianes qui petit à petit les recouvriraient totalement. Derrière eux, une masse compacte, un agrégat composite les surplombait : un cocon suspendu aux arbres se balançait doucement au gré des vents, échappant ainsi à tout enracinement.
Plantés au bord du chemin tels les gardiens immobiles d’un tombeau, ils protégeaient des pilleurs ce fossile en mouvement — ce vestige d’une ère géologique passée ou future, mais encore vivant. En se décomposant, ce nid d’une espèce encore inconnue opérait sa lente métamorphose.

They were there, frozen, tied to time by vines that would gradually cover them completely. Behind them, a compact mass, a composite aggregate overhung them: a cocoon suspended from the trees swung gently with the winds, thus escaping any rooting.
Planted by the side of the road like the immobile guardians of a tomb, they protected from looters this moving fossil – this remnant of a past or future geological era, but still alive. As it decomposed, this nest of an as yet unknown species underwent its slow metamorphosis.

 

2018-11-06T12:48:00+00:00octobre, 2018|Categories: FIL, PROJETS|Tags: , , , |
error: Content is protected !!