PHOTOGRAPHIES 2018-03-16T17:18:52+00:00

« Je suis convaincu que le futur s’est perdu, quelque part dans la décharge d’un passé historique ». Robert Smithson

BIVILLE SANDS

« Dans les tombes du temps, il n’y avait pas de cadravres, pas de squelettes empoussiérés. Les fantômes cyberarchitectoniques qui les hantaient étaient embaumés dans les codes métalliques des bandes mémorielles, transcriptions moléculaires tridimensionnelles des originaux vivants, entreposées au milieu des dunes par un acte de foi stupéfiant, dans l’espoir que la recréation physique des personnalités codées serait un jour possible. Au bout de cinq mille ans, on avait abandonné à regret les tentatives, mais, par respect pour ceux qui les avaient érigés, les mausolées avaient été abandonnés à la mer de Virgile et aux hasards du temps. » Les tombes du temps, J.G. Ballard 1963.

Biville, France. Octobre 2013.


LA FORÊT COSMIQUE

« La Terre est le berceau de l’humanité, mais on ne passe pas sa vie entière dans un berceau ». Constantin Tsiolkovski

Une forêt dense recouvre la pointe d’une île. Des chemins sécurisés sont empruntés par les estivants pour atteindre les plages de sable blanc. Un stalker accompagné de son chien nous conduit à bord de son vieux bus dans cette « Zone » d’un autre temps à travers la forêt — où blocs, dalles, débris de béton et fragments d’objets forment une couche sédimentaire.
Une forêt dans laquelle le futur peut réapparaitre au bord du sentier.

Peenemünde, Allemagne. Août 2015.

peenemunde_01

\\.

BATTERIE DE MAISY
BATTERIE DE MAISY
Unité : 8ème et 9ème bataillons du 1716ème régiment d’artillerie. Nom de code : Stp 83 /Stp 84 — H.K.B. Maisy. Pièces d’artillerie : 4x 100 mm FH 14/19 (t), 6x 155 mm F414 (f). Issue : sous contrôle américain ...
ARROMANCHES
ARROMANCHES
"Mais nous ne pouvons ici-bas espérer de rien parachever, et bienheureux l’homme chez qui la volonté ne passe point tout entière dans le douloureux effort. Nulle maison n’est bâtie, nul plan n’est tracé, où la perte future ne soit la ...
BERLIN, HIVER 2010
BERLIN, HIVER 2010
La neige a recouvert la ville. Des chemins sont tracés sur les trottoirs des larges avenues. Les lieux de passages de cette grande ville, pour un temps, rétrécissent. Des grues surplombent l’horizon, incessante reconstruction... La porte de Brandenburg se retrouve ...
error: Content is protected !!